Print

Print


Dear Colleague

I enclose the 'appels à communication' for two film conferences due to take place in France in 2004, which may be of interest.


COLLOQUE INTERNATIONAL: « LES GENRES DU CINÉMA FRANCAIS » Université Paris 10-Nanterre et Forum des Images, 2-5 juin 2004

Colloque organisé par le département des Arts du Spectacle de l'Université Paris 10-Nanterre, l'équipe de recherche EA 1590: « Représentation. Recherches théâtrales et cinématographiques » et l'École Doctorale « Lettres, Langues, Spectacle » de l'Université Paris 10-Nanterre, en partenariat avec le Forum des Images et l'Association Française de Recherches en Histoire du Cinéma (AFRHC), avec le soutien du conseil scientifique de l'Université Paris 10-Nanterre.
Coordinatrice :
Raphaëlle Moine
maître de conférences en études cinématographiques
département des Arts du spectacle
Université Paris 10-Nanterre
200 avenue de la République
92001 Nanterre Cedex, France
[log in to unmask]

Les recherches sur le cinéma français croisent très souvent la question des genres, mais ne l'abordent de front que très rarement : alors qu'il existe un cinéma français de genre (film policier, comédie par exemple) et que bien des films français, sans être au sens strict des « films de genre », sont des films génériquement marqués, il est généralement admis, pour reprendre la formule de Pierre Billard, que « le cinéma français s'intéresse beaucoup au cinéma de genre, mais <que> ce n'est pas son genre ». L'ambition de ce colloque est donc de s'interroger sur cet évitement du genre dans littérature critique et universitaire sur le cinéma français, de proposer un examen des différents régimes génériques qui ont organisé et organisent la production et la réception du cinéma français et de contribuer à l'analyse des différents genres de ce cinéma national.

Toutes les approches (théorie, esthétique, histoire, sociologie, économie, cultural studies, gender studies...) sont les bienvenues pour éclairer le champ considéré, qui sera abordé, sans restriction de période historique, dans les trois perspectives suivantes :

1. Les rapports du cinéma français avec les genres et avec la notion même de genre: Il s'agira de repérer et de préciser les différents régimes génériques successifs qui ont organisé le paysage cinématographique français, d'analyser les différents ensembles et catégories génériques qui ont structuré la production, d'étudier leurs relations de domination, de contamination, de prééminence hiérarchique, etc. On pourra également s'interroger sur le statut du genre dans le paysage cinématographique et critique français ainsi que dans la production nationale, en particulier en envisageant les relations cinéma de genre/cinéma d'auteur. La relative pauvreté des études de genres sur le cinéma français reflète-t-elle une constante dans la production (manque d'un marché stable, absence de structures fermes de production qui expliqueraient que les genres du cinéma français ont tendance à ne pas se solidifier, à se ramifier et se diversifier rapidement en une multitude de sous-genres ou de séries) ? Provient-elle d'une comparaison avec les genres du cinéma classique hollywoodien, qui au lieu de stimuler une recherche de type comparatiste écrase le champ d'études ou amène à définir, dans une sorte de contre-pied identitaire, le cinéma français comme un cinéma « hors genre »? Quelles raisons, historiques, idéologiques ou culturelles, conduisent souvent les critiques et universitaires à privilégier les auteurs, les écoles et les mouvements au détriment des ensembles génériques ?

2. Les relations des genres du cinéma français avec les genres d'autres cinématographies: On étudiera les interactions entre le cinéma hollywoodien (la fameuse « terre des genres ») et les genres du cinéma français. Ce point peut être envisagé à l'époque classique (par exemple avec le cas du film noir), mais aussi à l'époque contemporaine, avec des films à l'identité culturelle hybride comme les comédies d'action produites par Luc Besson, le thriller ou des films historiques nouvelle manière (Le Pacte des Loups, Vidocq). Plus globalement, par le biais de la question des genres, ce sont donc aussi les relations franco-hollywoodiennes et la notion de cinéma national qui seront interrogées. La question des relations entre le cinéma français et les autres cinématographies européennes est également une question centrale dans ce jeu d'interactions, qui pourra être abordée en envisageant les coproductions et les genres « européens » dans lesquels se couleraient certains genres du cinéma français (par exemple les Heritage films contemporains, une tendance transnationale qui tend à englober les traditionnelles « adaptations littéraires »). Des études comparatistes d'un genre entre une cinématographie et une autre peuvent aussi être proposées.

3. Analyses d'ensembles génériques du cinéma français: On reviendra, dans des communications plus ciblées, sur des genres dans lesquels le cinéma français s'est illustré (le mélodrame, l'adaptation, le film de cape et épée, le film policier, la tradition - héritée du théâtre - du « cinéma de boulevard »., le film colonial, le comique troupier, etc.). Les analyses pourront être diachroniques ou synchroniques, porter sur une période précise ou envisager l'évolution d'un genre. Elles contribueront à cerner les fonctions et les caractéristiques esthétiques, idéologiques et/ou culturelles du genre considéré, mais il est souhaitable que les contributions proposées problématisent leur réflexion en rapport avec la notion de cinéma national.

Les propositions de communication (titre et abstract de 15 lignes) sont à adresser avant le 1er octobre 2003, à Raphaëlle Moine (e-mail : [log in to unmask])

_________________________________________________________

COLLOQUE INTERNATIONAL AFECCAV
Avec le soutien de SCMS (Society of Cinema and Media Studies)

LES 6, 7, 8 JUILLET 2004
ENS DE LYON

FICTIONS FRANCAISES ET FRANCOPHONES : PETITS ET GRANDS ECRANS

Un colloque international sur l'etat de la recherche relative aux etudes cinematographiques et audiovisuelles (cinema et television) francaises et francophones nous parait aujourd'hui necessaire. Depuis plus de vingt ans, les etudes cinematographiques ont subi de veritables mutations tant du point de vue des methodes que de la prise en compte de nouveaux objets d'etude. En 1984, l'AFRHC, qui reunissait les historiens, se donnait comme objectif d'impulser et de coordonner les etudes sur le cinema francais par l'intermediaire de sa revue 1895. Elles furent pendant plus de dix ans majoritairement centrees sur le cinema francais des premiers temps, territoire neglige malgre les travaux de l'association internationale Domitor. En 1992, pour le centenaire du cinema, le Centre National de la Cinematographie (CNC) a lance un programme de recherche sur l'histoire economique du cinema francais (champ d'etude egalement boude) qui devait aboutir en 1996 a un colloque international. Les recherches s'arretaient alors aux frontieres du cinema de fiction traditionnel. En 1997, l'Association Francaise des Enseignants et des Chercheurs en Cinema et Audiovisuel (AFECCAV) prenait acte de l'evolution du contexte culturel en regroupant les enseignants chercheurs en cinema et ceux qui s'interessaient aux arts audiovisuels, la television, la photo, les nouvelles images...
Tout au long de cette periode, les etudes cinematographiques et audiovisuelles investissaient le CNRS, l'universite, l'EHESS, impliquant ainsi les differentes disciplines des Lettres et Sciences humaines. Ce mouvement general orientait la recherche vers de nouveaux objets d'etude qui demandaient, entre-autre, d'interroger les archives liees a l'ensemble de la filiere cinematographique et de son expansion televisuelle. Perspectives nouvelles qui concernaient aussi la recherche internationale ou des avancees decisives furent accomplies au Canada, en Italie, aux Etats-UnisS. Les etudes cinematographiques et audiovisuelles se sont enrichies de questionnements et de methodes qui placent desormais les medias au centre d'interrelations complexes, a la fois liees a leurs propres institutions et plus largement, a l'economie de marche dont ils dependent, et de champs theoriques qui, en regroupant la sociologie, l'anthropologie, l'histoire, l'economie, la philosophie, l'histoire de l'art, la semiologie, ont fait eclater les frontieres des recherches en cinema jusque-la hermetiques. Ces nouvelles formes de cultures portees par les images et les sons, entrainent a replacer le cinema dans la sphere plus large des images mediatiques et impliquent aussi un deplacement de la theorie. Les etudes cinematographiques ne sont pas pour autant depassees, mais ce colloque devra aussi se faire l'echo de ces mutations technologiques, socioculturelles et theoriques, ainsi que de l'elargissement des etudes vers les spheres francophones.

Plusieurs axes d'etudes peuvent ainsi etre declines :
- Questions d'enonciation (approche < langagiere >)
- Questions de reception (approche semio-pragmatique ou psychanalytique)
- Questions de representation (sexe, < race >, classe, etc.)
- Les images et l'histoire des courants artistiques (approche esthetique), ou les conditions objectives de leur production (approche economique), ou de leur constitution (approche technologique) ou comme construction de recits historiques
- Les images et leur rapport au reel : la question du documentaire
- La < fictionnalisation menacee > et les  passages d'images entre medias
- Pedagogie et recherche : la relation des cinemas < francophones > vis-a-vis du/des cinema/s francais et des etudes de francais (< French studies >); et vice-versa: la relation du/des cinema(s) francais vis-a-vis des cinemas < francophones >

Appel a communication : envoyez un abstract de 15 lignes pour le 1er septembre 2003 (en precisant votre statut, votre institution, votre discipline et votre specialite) a Jean-Pierre Bertin-Maghit (E. mail : [log in to unmask]).

Responsables du colloque : Jean-Pierre Bertin-Maghit et Genevieve Sellier Organisation du colloque : AFECCAV et Departement Arts de la Scene, de l'Image et de l'Ecran de l'universite de Lyon II.




Phil Powrie
Professor of French Cultural Studies
Director of the Centre for Research into Film & Media
School of Modern Languages
University of Newcastle upon Tyne
Newcastle upon Tyne NE1 7RU
Tel: 0191 222 7492
Fax: 0191 222 5442
Email: [log in to unmask]
Centre Homepage: http://www.ncl.ac.uk/crif/home.htm

----
Online resources for film/TV studies may be found at ScreenSite
http://www.ScreenSite.org